Perdu au milieu de l’océan Pacifique, le lagon de Truk est un endroit comme nul autre dans le monde. Bien que, depuis la surface, tout semble paisible et une fois passer la surface, il en devient tout autre. C’est le paradis de épaves et des plongeurs amoureux de rouille ou d’histoire. Les eaux calmes et protégées du lagon en font une destination plutôt facile à plonger, dans une eau à 30 degrés et de très faible courants. Les carcasses des navires se sont transformées au fil du temps en magnifique récifs artificiels devenant un abri pour la faune marine locale. Ce parfait mélange fait que tous les plongeurs peuvent apprécier ce voyage, même sans avoir un attrait particulier pour les épaves.

 

Ou se situe le lagon de Truk et quand y aller?

Le lagon de Truk, peuplé de plus de 50,000 habitants se situe dans le pacifique et fait partie de la nation indépendante des Etats Fédérés de Micronésie, situe au nord de la Papouasie Nouvelle-Guinée et au sud-est de Guam.

C’est une destination que l’on peut visiter toute l’année, avec un climat tropical et un temps assez constant tout au long de la saison. La saison sèche s’étend de Novembre a Avril et la saison humide de Juillet à Octobre.

Il fait entre 25 et 30 degrés toure l’année avec une humidité relative élevée.

micronesie

Chuuck Island

Comment de rendre au lagon de Truk ?

Se rendre au lagon de Truk n’est pas difficile en soi mais il faut tout de même prendre plusieurs avions pour arriver à destination.

Des vols réguliers assurent les lignes vers Weno, l’aéroport de Truk depuis Guam, Manille, Hawaii ou encore Port Moresby en Papouasie Nouvelle-Guinée .

United Airlines est la compagnie qui propose le plus de vols depuis Guam. Si vous passez par Guam, n’oubliez pas de faire votre ESTA avant le départ ,car c’est un territoire américain.

Il vous faudra payer 40 US Dollars de departure tax avant de quitter l’ile au retour.

 

L’histoire de Truk lagoon.

Pour comprendre l’intérêt que suscite ce lagon pour tous les amoureux d’épaves autour du monde, il faut faire un saut dans le passé et revenir en 1944.

Durant la seconde guerre mondiale, la guerre du Pacifique fait rage entre le Japon et les Etats Unis d’Amérique. Truk est un poste avance important pour la flotte japonaise. En 1944, bien que la base soit devenue moins importante, les japonais attendant une attaque dans cette zone mais il reste tout de même de nombreux navires de transport amarrés dans la baie.

Pour réduire les forces ennemies, les américains décident d’organiser une attaque sur l’atoll afin de détruire les bateaux restants dans la zone. Cet évènement plutôt méconnu de l’histoire a transformé le lagon en une des meilleures destination plongée du monde. L’opération « Hailstone » (pierre de grêle) a lieu du 17 au 18 février 1944. Lors de l’attaque, il reste environ 40 navires et 300 avions bases dans l’atoll. La majorité d’entre eux seront coules ou détruits lors des bombardements.

Il existe aujourd’hui une trentaine d’avions dispersés dans les eaux de Truk allant de la surface aux profondeurs plus importantes nécessitant des certifications techniques.

Toutes ces épaves sont figées dans le temps et permettent de voir comment vivait les équipages il y à 75 ans, ainsi que les objets du quotidien, comme la vaisselle, les télégraphes ou encore les salles de bain et les chambres des officiers.

La majorité des bateaux servaient de transporteurs et étaient en réparation au moment de l’attaque et avaient donc leurs calles vide. Malgré tout, il est encore possible sur certaines épaves de pouvoir tomber nez à nez avec des armes, des munitions ou encore des torpilles.

operation hailstone

Opération Hailstone

 

La plongée à Truk

Il est possible de plonger de deux façons dans le lagon de Truk, soit en bateau de croisière ou en sortie à la journée en étant basé à terre. Il est préférable d’explorer ces eaux en croisière, car les sites peuvent être assez éparpilles et cela évite les longs trajets pour accéder aux plongées. Nous vous conseillons d’embarquer a bord du SS Thorfinn qui pourra satisfaire tous vos besoins.

Sur chaque site, il y a amarre avec une bouée à 5m, ce qui facilite la descente pour trouver facilement le site, bien que les épaves soient visibles depuis la surface.

La plongée dans le lagon peut convenir a tous les types de plongeurs, que ce soi de la plongée loisir ou bien technique avec des sites se trouvant juste en dessous de la surface jusqu’à plus de 70m .

Lors des plongées, il est bien évidemment interdit de remonter des objets depuis les épaves. Grâce à cette règle, les épaves sont encore en bon état et l’on peut encore observer de nombreux artefacts.

La vie marine n’est pas en reste dans le lagon. Les épaves servent de refuges a de nombreux poissons de récifs. On peut aussi apercevoir des tortues et des requins patrouillant autour des sites. Les récifs naturels sont eux aussi en très bon état et créés un environnement favorable aux différents espèces présentes.

L’épave la plus célèbre du lagon est le San Francisco Maru, surnommé l’épave a un million de dollars. Il s’agit d’un site profond mais extrêmement riche. Posé sur un fond de 63m, il abrite pléthores d’artéfacts et les fameux tanks et canons observables sur le pont, situé à 50m de profondeur.

 

 

ss thorfinn

SS Thorfinn

 

san francisco maru

San Francisco Maru

 

Pour tous les amoureux d’épaves, n’hésitez plus et foncez, cette destination est faite pour vous.

Bon voyage !!!

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
×